Petite life Portraits

Portrait de Petite : Marine, créatrice de l’Encrerie Marine

octobre 29, 2018
petite-and-so-what-interview-encrerie-marine

On continue la série des « Portraits de Petite » avec Marine, créatrice de l’Encrerie Marine.

Julie : Bonjour Marine, merci d’avoir accepté cette interview dans le cadre des « portraits de petite » du blog. Tu mesures 1,58m, tu es Directrice artistique et illustratrice. Je te suis depuis des années, je suis une grande fan de ton travail. J’adore ton univers, tes aquarelles… (Tout ce que tu fais!) Est-ce que tu peux nous parler de ton parcours?

Marine : Mes parents m’ont toujours poussée dans la création, on faisait beaucoup de loisirs créatifs quand j’étais petite. J’étais très introvertie et dessiner, c’était un moyen de m’exprimer. J’ai jamais été super à l’aise à l’oral. J’ai su assez vite que je voulais faire un métier créatif. Donc dès la fin du collège, je suis entrée dans un lycée en filière arts appliqués (arts plastiques, architecture, graphisme) puis j’ai fait mes études supérieures à Lyon (je suis du 91 à la base). J’ai fait un BTS en communication visuelle spécialisé dans le graphisme puis un Master en direction artistique. On travaillait avec des designers de divers horizons sur des projets de design global. A l’époque, j’étais déjà en free lance. Diplômée, j’ai eu du mal à trouver un emploi. Je suis donc restée travailler en tant que free-lance pendant quelques années. Quatre ans plus tard, j’ai pris un poste en direction artistique dans une agence spécialisée dans l’accompagnement à la création de marque (identité de marque, territoire de marque…). J’ai quand même gardé mon statut de free-lance pendant ce temps et j’en ai profité pour lancer l’Encrerie marine. Le côté manuel et plus spontané me manquait. Je l’ai fait sans penser que ça allait prendre de l’ampleur, j’avais juste besoin de quelque chose pour équilibrer mon travail en agence. Puis, deux ans plus tard, j’ai quitté mon activité salariée (c’était fin 2017) pour être à plein temps sur l’Encrerie Marine.

J : Au fait, tu as quel âge?

M : J’ai 28 ans. Je vais avoir 29 ans en début d’année.

J : Tu vends tes créations mais pas seulement. Tu accompagnes aussi des clients sur des projets graphiques. Est-ce que tu peux nous donner quelques exemples?

M : Je vends mes produits aux particuliers et à des boutiques de créateur. Je fais aussi des marchés de créateur. A côté, je propose des prestations de graphisme ou de direction artistique mais souvent en lien avec l’univers de l’Encrerie Marine. J’accompagne des marques sur leur création de marque, de logo et de leur identité et territoire de marque sur tous les supports de communication qui vont autour (papeterie, carte de visite, brochures, packaging). Et je fais aussi de l’illustration pour des marques.

J’ai récemment collaboré avec la marque Carré Blanc. On a travaillé sur deux parures de lit qui sont sorties en Septembre : une enfant et une adulte. Au début, on était seulement partis sur de l’illustration mais finalement, j’ai aussi travaillé sur l’identité de la collaboration, le packaging et sur la communication du projet. Je voulais que cette collaboration ait une image propre. Du coup, le tout est emballé dans du papier soie à l’effigie de nos deux marques, il y a plein de petits détails dont un pin’s avec la parure enfant et une carte à planter avec la parure adulte.

Sinon, j’ai pas mal de demandes de particuliers : je réalise des faire parts de mariage et j’aide beaucoup de petites marques de créateur à se lancer.

J : Des projets à venir?

M : Une collection cuisine (torchon, tablier, etc) issue de ma collaboration avec Carré Blanc va sortir bientôt. Il y aura aussi une nouvelle collection de 4 pin’s, sur le thème du végétal.

Pour la fin de l’année, je vais faire pas mal de marchés de Noël, ce sera surtout de la vente en boutique. Donc les projets, ce sera plutôt pour 2019. J’aimerais continuer à développer des collaborations avec des marques.

J : Tu mesures 1,58m. Comment tu le vis au quotidien?

M : C’est pas évident. Depuis que je suis à l’école, j’ai toujours été « la » petite. Et ça me suit! Je l’accepte un peu mieux aujourd’hui. Je l’accepte encore mieux depuis que je suis free-lance. Parce que je suis obligée de m’assumer, de prendre sur moi. Et de dépasser certaines limites parce que je suis seule. Et quand tu le fais, tu te rends compte que tu pouvais le faire, et qu’en fait, tu te faisais des idées pour rien. C’est pas toujours évident de s’affirmer face à certains clients. Par exemple, lorsque je rencontre certains clients haut placés, je me demande si je vais réussir à être assez crédible et ne pas passer pour quelqu’un de trop jeune; ce qui pourrait remette en cause notre future collaboration. Mais souvent, tout se passe très bien!

Quand tu es petite, tu parais jeune. Du coup, en fonction des situations, des RDV, je me demande toujours comment je peux faire pour me faire vieillir un peu? Comment je dois m’habiller? Si je dois être à plat ou pas?

J : Une anecdote de « petite » à nous raconter?

M : Dans les transports en commun, c’est insupportable. Je suis à la hauteur des aisselles des gens. Et dans la vie de tous les jours, on ne te voit pas. Tu as l’impression d’être invisible. On t’écrase. On te dépasse dans les files d’attente. Et tu as juste envie de dire : « J’existe! »

J : On va maintenant parler de mode. Comment définirais-tu ton style?

M : Aucune idée parce que je porte plein de choses différentes. Quand tu es petite, tu n’as pas forcément le choix. Tu portes certaines coupes parce que tu sais que ça ne va pas trop te tasser.

J’ai beaucoup de basiques et des pièces plutôt habillées. Ce sont surtout des vêtements aux coupes droites et fluides. Et j’ajoute toujours une petite touche un peu décalée et rock.

J : De quelles pièces se compose ton uniforme?

M : J’adore les combinaisons (bien taillées!) Sinon, je mets une robe ou une jupe avec des collants. Ou un pantalon, large et fluide, plutôt 7/8ème (même un peu plus court que 7/8ème) et bien taille haute.

J : C’est un peu comme une jupe-culotte?

M : Oui, tout à fait. Comme une jupe-culotte. Et en haut, j’aime bien les choses larges et fluides (type gros pull, blouses). Toujours rentré dans le pantalon pour marquer la taille et jouer sur les volumes. Pour les chaussures, j’aime beaucoup porter des derbies parce que ça ne coupe pas la cheville.

J : Où achètes-tu tes vêtements?

M : J’achète pas mal sur Asos (Petite forcément). Je fais aussi beaucoup retoucher mes pantalons, même quand j’achète chez Asos Petite. Je trouve que c’est pas forcément taillé pour les petites. J’aime beaucoup the Kooples également. Bien sûr, je suis obligée de faire retoucher la longueur. Et j’achète mes basiques chez Zara.

J’ai une combinaison de chez Asos Petite qui est parfaite pour moi. Qu’est-ce-qu’on se sent bien quand on trouve des vêtements qui nous vont parfaitement!

J : Quelles sont tes astuces de « petite »?

M : Je découvre souvent les chevilles pour donner l’impression d’avoir des jambes plus longues. Je ne porte que des bas taille haute. Et j’aime beaucoup la combinaison aussi, je trouve que les « une pièce » vont très bien aux petites.

Je porte aussi beaucoup de vêtements droits, fluides. Je rentre les tee-shirts dans les pantalons, etc. Et même si je suis petite, je porte peu de talons.

J : Tu es plutôt sneakers ou escarpins?

M : Je porte beaucoup de derbies, donc un peu entre les deux. Mais j’ai aussi pas mal de baskets, et je porte aussi des bottines basses.

J : Et pour finir, quelle est ta dernière lecture que tu nous conseilles?

M : Le dernier livre que j’ai lu s’appelle « Power Patate » de Florence Servan Schreiber. C’est un livre sur la psychologie positive, c’est pour apprendre à mieux se connaître pour déceler ses super pouvoirs. C’est à la découverte de soi, savoir en quoi tu es douée et comment tu peux t’en servir. Aussi bien dans la vie perso que dans la vie professionnelle. C’est très intéressant! Elle avait déjà écrit un autre bouquin qui s’appelle « Trois kif par jour ». Il permet de positiver sur tes journées. J’avais beaucoup aimé aussi.

J : Merci pour ton temps Marine. J’ai été ravie de te rencontrer « au téléphone ». De passer ce moment avec toi et d’apprendre à mieux te connaître.

Pour en savoir plus sur l’Encrerie Marine et accéder à sa e-boutique, c’est par ici. Et pour la suivre sur Instagram, c’est par ici.

artprint-encrerie-marine-feuille-palmier
encrerie-marine-blush-macro-affiche
encrerie-marine-eucalyptus-affiche
encrerie-marine-pins-lune-etoile
encrerie-marine-pins-vegetaux
ensemble-cadres-encrerie-marine-2
mockup-carte-dorure-chaud-encrerie-marine

Crédit photo : l’Encrerie Marine

Belle semaine, Xxx. Et si vous avez un peu de temps, n’oubliez pas mon sondage mensurations (lien ici). Merci encore pour votre aide et merci à toutes celles qui ont déjà répondu.

Vous Aimerez Aussi

2 Commentaires

  • Répondre jenychooz octobre 29, 2018 at 9:01

    J’adore ses créations je vais aller voir ça sur son site 🙂
    Biz Jeny

  • Répondre Mathiilde octobre 30, 2018 at 11:26

    j’aime beaucoup ces portraits ! Et c’est un plaisir d’en connaitre un peu plus sur Marine, je connais et suit son travail depuis un moment !!

  • Répondre